Loading...
Maladies

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien

Compression nerveuse au niveau du coude et ou du poignet altérant la sensibilité des mains et due à des gestes répétitifs ou à l’exposition à des vibrations mécaniques.

Vous ressentez des fourmillements dans les mains, une sensation d’engourdissement, des douleurs au niveau du pouce, de l’index ou du majeur… ? Il est possible que vous souffriez au niveau du canal carpien. Ce diagnostic c’est un professionnel de la santé qui peut l’établir à la suite d’examens médicaux.

En Belgique, ce sont entre 115.000 et 575.000 personnes qui sont touchées au niveau du canal carpien. Les femmes sont deux fois plus affectées par ce syndrome comparé aux hommes, avec une tranche d’âge qui va de 35 à 85 ans.

En Belgique, le syndrome du canal carpien est la deuxième cause de demandes de reconnaissance de maladie professionnelle auprès de Fedris, le Fonds des maladies professionnelles, un des piliers de notre sécurité sociale. Il s’agit d’une pathologie des membres supérieurs reconnue par Fedris.

De quoi s’agit-il ?

Le nerf médian passe par l’avant-bras pour ensuite rejoindre la face antérieure du poignet où il emprunte un tunnel qui est constitué de petits os au niveau de la partie postérieure par et par un ligament sur la partie antérieure. Au niveau de la main, le nerf se divise en ramifications qui longent les 3 premiers doigts.

Le syndrome du canal carpien est une pathologie engendrée par la compression du nerf médian au niveau de ce canal carpien. Avec pour conséquence, une détérioration de l’influx nerveux (moteur et/ou sensitif) transmis par ce nerf.

Quels sont les symptômes ?

Cette pathologie se manifeste par des picotements (parfois assez douloureux) ressentis dans les doigts, avec une intensité souvent accrue durant la nuit, la sensation que la main est gonflée et qu’elle devient lourde. Dans les cas plus avancés, les fonctions musculaires sont atteintes (perte de force) et les fonctions sensitives détériorées (perte de sensibilité).

Ce syndrome peut être objectivé par une électromyographie qui mesurera l’éventuelle perte d’intensité du signal neurologique.

Les facteurs de risque

Si votre profession vous amène à exécuter des manipulations répétées avec des charges lourdes, à travailler avec des machines qui produisent des vibrations (marteau-pic, foreuse, disqueuse, etc), vous êtes susceptibles de développer une pathologie au niveau du canal carpien.

Les traitements

Dans tous les cas de figure thérapeutiques, l’objectif est de libérer la compression exercée sur le nerf médian.

Dans un premier temps, on peut recourir au port d’une attelle d’immobilisation au niveau du poignet, ou encore à l’injection de cortisone dans le canal carpien, ou enfin un traitement kiné ou physiothérapeutique. L’objectif étant de réduire le phénomène inflammatoire.

On recourt à l’intervention chirurgicale lorsque les moyens non chirurgicaux n’ont pas assez d’impact positif ou encore s’il y a une atteinte grave et sévère du nerf. Le geste chirurgical consiste à sectionner le ligament qui referme la partie antérieure du canal carpien afin d’élargir ce dernier. Le ligament cicatrisera tout en conservant l’élargissement qui a été créé.

Et vous ?

Si vous pensez être affecté au niveau du canal carpien et que vous êtes convaincu que cela est lié à votre activité professionnelle, vous pouvez remplir notre formulaire en ligne afin que l’un de nos experts puisse vous contacter en vue de vous donner un premier avis personnalisé et confidentiel, sans le moindre engagement de votre part. Nous vous aiderons à analyser la nature du risque professionnel auquel vous êtes exposés.