Loading...
Profession

Ouvrier communal d’entretien en parcs et jardins : le point sur le métier

Ouvrier communal d’entretien en parcs et jardins : le point sur le métier

Ils travaillent à l’extérieur par tous les temps, ils prennent soin des haies, des pelouses et des parterres de fleurs, ils entretiennent des allées, ils tentent de prévenir la prolifération de parasites sur les végétaux présents au sein de votre commune et bien d’autres choses encore : le travail de l’ouvrier communal d’entretien en parcs et jardins n’est certainement pas de tout repos.

Une profession aux multiples facettes

L’entretien des espaces verts ne constitue qu’une facette du travail que doit réaliser le jardinier. Il peut également être partie prenante dans l’aménagement de nouveaux parcs, de jardins ou il peut aussi devoir assumer le réaménagement des infrastructures aux abords des routes ainsi que des voies d’eau.

Raison pour laquelle l’ouvrier communal d’entretien en parcs et jardins effectue régulièrement un travail lourd qui pèse sur le physique : construction de murets, terrassements, installation de systèmes d’irrigation, disposition de sable ou de gravier afin de constituer des allées, l’évacuation de déchets verts, etc. Sans parler des kilomètres parcourus à pieds, même en hiver où les agents entretiennent les petites voiries pour que les routes restent praticables dans les endroits plus difficilement accessibles de votre commune.

Un travail contraignant pour le physique

Le travail des jardiniers publics est assez physique et contraignant pour l’organisme, avec les ports de charges lourdes, comme lors du chargement ou du déchargement des outils et des machines et autres matériaux lourds nécessaires aux différents aménagements qu’ils sont amenés à réaliser. Sans oublier les postures difficiles, comme lors de l’élagage d’arbres ou la coupe de haies et ce, par tous les temps.

La répétition de certains mouvements, le port régulier de charges pesantes, sont autant de facteurs potentiels qui pourraient expliquer votre lombalgie, vos tendinites à répétitions et vos autres troubles musculosquelettiques. L’utilisation de certains produits chimiques peuvent aussi être à la base de votre dermatose, voire de vos troubles respiratoires.

Et vous ?

Si vous souffrez d’une pathologie et que vous pensez que cette dernière est potentiellement liée à votre activité professionnelle, vous pouvez laisser vos coordonnées via notre formulaire. L’un de nos experts prendra contact avec vous afin de vous donner un premier avis personnel et confidentiel, sans le moindre engagement.