Loading...
Maladies

Lombarthrose

La lombarthrose : Cette maladie professionnelle du dos

Lésions dégénératives des dernières vertèbres lombaires, provoquées par le port de charges lourdes ou par des vibrations mécaniques transmises au corps par le siège.

Les maux de dos

Votre profession sollicite votre dos au quotidien ? Vous portez des charges lourdes ? Vous soulevez des malades ? Vous déplacez des sacs de ciment ou des blocs de béton ? Vous déménagez du mobilier ? Alors cet article risque grandement de vous intéresser. Nous allons vous expliquer ce qu’est la lombarthrose, cette affection articulaire qui se manifeste au niveau lombaire.

 Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une dégénérescence des tissus articulaires, avec pour résultat une destruction du cartilage enrobant les os à leur extrémité.  Parallèlement à cette dégradation du cartilage, s’opère une prolifération osseuse sous le cartilage (ostéophytes, « becs de perroquet ») et une possible altération des tissus mous (muscles, ligaments, capsules) autour de l’articulation.

Ces phénomènes peuvent s’accompagner de réactions inflammatoires importantes.

Lorsque la zone lombaire est concernée

La lombarthrose est donc une arthrose située au niveau de la région lombaire de votre colonne vertébrale (zone correspondant à la partie basse de votre dos). Elle peut toucher les tissus cartilagineux osseux (vertèbres – arthrose) mais aussi les disques intervertébraux (discarthrose) qui se situent entre chaque vertèbre. L’altération tissulaire, vertébrale ou discale, peut, in fine, provoquer des déformations structurelles entraînant une perte de fonction importante et un cortège de douleurs invalidantes. Souvent, ce sont les 3ème 4ème et 5ème vertèbres lombaires qui sont atteintes, étant donné qu’elles sont les plus soumises aux contraintes mécaniques.

Mouvements répétitifs, des ports de charge, …

Bien souvent, à l’origine d’une arthrose, on retrouve une contrainte d’ordre mécanique, qui peut être exagérée (surcharge) dans le cadre d’un travail. C’est le cas de travailleurs qui exercent des métiers assez physiques, avec des ports de charges lourdes, avec une exposition à des vibrations mécaniques transmises par le siège, avec des mouvements de flexion-extension du tronc réguliers, etc. C’est ainsi que des maçons, des déménageurs, des infirmiers, des puéricultrices, pour ne citer que ces professions, sont touchés plus tôt et plus facilement que d’autres.

Les premiers symptômes

Les premiers symptômes sont des douleurs dans le bas du dos, qui apparaissent en fin de journée, en période de fatigue ou de plus grande sollicitation, parfois au saut du lit. Ces douleurs seront dans un premier temps ponctuelles, mais auront progressivement tendance à se généraliser si les sollicitations persistent. Ces douleurs, dont la durée et l’intensité sont très variables, peuvent être invalidantes et justifier des périodes d’incapacité plus ou moins importantes. Une imagerie médicale (radio, scanner,..) peut mettre en évidence très tôt une lombarthrose.

Dans les stades plus avancés de la lombarthrose, une perte fonctionnelle (diminution de la capacité de mouvement) peut apparaître, accompagnée souvent de tensions musculaires intenses qui risquent d’augmenter la douleur.

Les déformations structurelles peuvent avoir des répercussions neurologiques. Entre les vertèbres lombaires sortent de chaque côté les nerfs périphériques qui vont innerver les membres inférieurs. Une déformation de l’os et/ou du disque peut entrainer une compression du nerf. Ce qui donnera un tableau douloureux, voir sensitif et/ou moteur, dans le territoire du nerf (par ex : L5-S1 nerf sciatique – face post du membre inférieur ; L4-L5 nerf crural-face latérale de la cuisse).

Et vous?

Si vous pensez être affecté d’une lombarthrose et que vous êtes convaincu que cela est lié à votre profession, nous vous invitons à remplir notre formulaire en ligne afin que l’un de nos experts puisse vous contacter et vous donner un premier avis personnalisé et confidentiel, sans le moindre engagement de votre part. Nous vous aiderons à analyser la nature du risque professionnel auquel vous êtes exposés.