Loading...
Profession

Gilet pare-balles et lombalgie chez les policiers : une maladie professionnelle ?

Gilet pare-balles et lombalgie chez les policiers : une maladie professionnelle ?

Enquête nationale

Découvrez notre enquête en ligne destinée aux policiers en exercice dont le but est de mesurer l’impact du port du gilet pare-balles et du ceinturon sur la prévalence et la chronicité de la lombalgie chez les policiers.

Ajoutez à cela le port du ceinturon et on comprend aisément comment et pourquoi les policiers de terrain doivent faire face à un port de charge contraignant pour le dos au quotidien.

Des mesures en laboratoire

Cette enquête représente la troisième phase d’une étude où dans un premier temps nous avons procédé à une analyse de la littérature existante sur l’influence du port du gilet pare-balles au niveau du dos des policiers. Dans un deuxième temps, nous avons déjà opéré des tests en laboratoire afin de confirmer notre analyse de la littérature sur l’influence du port du gilet pare-balles sur la santé des policiers.  

Les troubles musculo-squelettiques

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) affectent les muscles, les articulations, les ligaments, les cartilages ainsi que les nerfs. La lombalgie est le trouble musculo-squelettique le plus impactant en termes de capacité physique. On distingue trois types de lombalgies : les lombalgies aiguës (moins de 6 semaines), sub-aiguës (entre 6 et 12 semaines) et chroniques (supérieures à 3 mois).


Faire reconnaître sa maladie professionnelle

L’objectif de cette enquête consiste précisément à vérifier si la prévalence de la lombalgie chez les policiers est supérieure à celle du reste de la population. Dans le cas de figure où cette hypothèse sera vérifiée, cette enquête permettra aux policiers atteints d’une lombalgie de prouver qu’ils ont été exposés au risque professionnel.

Les policiers sont au service de la population en vue d’en assurer la protection. Un métier qui est devenu de plus en plus difficile sur le terrain ces dernières années :  entre le travail au niveau des quartiers, l’intervention, l’assistance apportée aux victimes, la sécurité routière, le maintien de l’ordre, le travail ne manque pas !

La maladie professionnelle est un droit acquis par le travail. Ensemble, œuvrons pour une reconnaissance juste et équitable de votre pathologie professionnelle et contribuons à la prévention et au bien-être dans le cadre de votre activité professionnelle.