Syndrome du canal carpien et maladie professionnelle

Le syndrome du canal carpien est une pathologie très fréquente, surtout dans les professions dites « manuelles ». L’utilisation fréquente,  intensive, des mains sollicite mécaniquement cette région. Ce qui est susceptible de générer ce syndrome. Dans certains cas, on n’observe pas de cause évidente, sinon une constitution étroite du canal.

Cette pathologie s’explique par l’anatomie du poignet. Le nerf médian passe, avec d’autres structures tendineuses sous le ligament annulaire (transverse) du carpe.

Le tunnel (ou canal carpien ) est donc constitué sur la face antérieure par ce ligament transverse et
en arrière par les structures osseuses du carpe (partie proximale de la main). Ceci limite relativement
l’espace disponible et donc, le moindre épaississement tissulaire augmente la pression sur les
structures qui traversent le canal.


Des mouvements répétitifs des mains sollicitent particulièrement les tendons et favorisent ainsi
l’apparition de pathologies canalaires.


La symptomatologie du syndrome du canal carpien est bien connue : des sensations de picotements
et/ou d’endormissement (paresthésies) dans les 3 premiers doigts (face palmaire), une perte de
force et de précision (parésies) des mouvements de préhension (opposition du pouce). Il s’agit en
d’une perte de qualité des signaux transmis par le nerf (signaux montants -> sensibilité / signaux
descendants -> ordres moteurs) liés à la compression dans le canal.

Un examen électroneuromyographique (ENMG)  peut objectiver et quantifier  cette perte de signal.

Les traitements peuvent rester conservateurs, avec des anti-inflamamtoitres (oraux ou infiltrations) dont l’objectif sera de décomprimer les tissus, de la kinésithérapie pour relächer et ouvrir les structures canalaires, du repos (orthèse, arrêt de travail).

Lorsque la compression est importante, une option chirurgicale peut être proposée. Elle consiste globalement à une réssection du ligament transverse, ce qui va offrir de la place aux tissus intracanalaires. Les cas de récidive post opératoires ne sont malheureusement pas rares. La présence de tissus cicatriciels et la reprise des mouvements répétitifs peuvent les expliquer.  

Si vous aussi vous êtes affecté par une pathologie et que vous pensez que cette dernière est en lien direct avec votre travail, nous vous invitons à remplir notre formulaire en ligne pour que l’un de nos experts puisse vous contacter et vous livrer un premier avis personnel et confidentiel qui ne vous engage à rien.

 

Tendinite des membres supérieurspicto over

Tendinite des membres
supérieurs

Arthrose doigt, coude, épaule, genoupicto over

Arthrose doigt, coude,
épaule, genou

Lombalgie et sciatiquepicto over

Lombosciatalgie :
lombalgie et sciatique

Syndrôme du canal carpienpicto over

Syndrôme du canal carpien

Maladie respiratoire, surdité, dermatosepicto over

Maladie respiratoire,
surdité, dermatose

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.